Camerfeeling
Camerfeeling lance sa première radio 100% culture. News and Culture from Cameroon.

LES ARTISTES


Info

Solange Aïcha

18/02/2010 - Lu 2985 fois
  • Note moyenne : 3.25/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 3.3/5 (12 notes)

Solange Aïcha

Après 20 ans de carrière, l'animatrice à la voix enjôleuse séduit encore le public de la capitale économique.



20 ans ont passé. " Tata solo ", comme l'appelle affectueusement les auditeurs de la station régionale, dans la métropole économique à toujours le virus du micro. Sa voix douce et réchauffante continue à séduire de nombreux auditeurs du Littoral. C'est en effet en mai 1992 qu'elle parle la première fois à la Suelaba Fm 105. Cette journée, Solange Medjo Mengue, de son véritable nom, s'en rappelle comme si c'était hier. " j'avais travaillé à la Fm 94 le matin de vendredi alors que j'étais programmée à la Fm 105, le lendemain (samedi) pour une mission libre à 14h ", confie t-elle avec son éternel sourire.

Une émission qu'elle a d'ailleurs animé avec brio sans aucun conducteur et "sans préparation", confie-t-elle avant de poursuivre : " Je me suis mise à faire mon show comme à l'accoutumée à Yaoundé ". Malgré son absence au lancement du projet de la station commerciale Fm105, elle réussit à séduire son auditoire dès sa première émission. Cet exploit et l'accueil des auditeurs vont la pousser malgré elle à quitter la capitale politique pour une nouvelle aventure. " J'avais une boule dans la gorge lorsque je suis arrivée à Douala. Je laissais ainsi derrière moi toute ma famille et mes amis ", se souvient l'animatrice, nostalgique.

Très vite, Solange Aïcha va s'habituer au climat et l'ambiance de Douala. Pendant près de 17 ans, elle va animé plusieurs émissions. On la va retrouver tour à tour dans des émissions telles, " Matin bonheur ", "Sacré matin", " Soleil sur les ondes ", "Shun shine". Pendant plusieurs années, elle va animer certaines tranches matinales avec Moïse Bangtéké, avec qui elle partage d'ailleurs de nombreux souvenirs. Ce duo d'enfer a fait vibrer la cité économique. "Si j'avais quelque chose à regretter après mon départ de la Fm 105, c'est ma complicité à l'antenne avec Moïse", déplore-elle.

C'est à l'âge de sept ans que naît son amour pour la radio. Résidant dans la région de Maroua avec ses parents à cette époque, elle va se rendre une fois par mois à la radio Garoua. Grâce aux tranches d'information que son père leur obligeait de suivre, cette passion va s'accroître. "Je voulais tout simplement parler à la radio comme tous ceux que j'écoutais", a indiqué Solange Medjo Mengue. Malgré le découragement de son père qui voulait que sa fille fasse les études de droit à l'université de Yaoundé, elle va décider de suivre son destin. Elle commence à la " chaîne Urbaine de Yaoundé " (l'embryon de la Fm 94) où elle a la charge de déposer des disques. Et c'est plus tard en 1989, que cette dernière arrive à la Cameroon radio télévision (Crtv), au service financier.

Une affectation qui ne va pas la réjouir. " Je m'ennuyais à ce service. La preuve, je passais tout mon temps dans le bureau de Alain Belibi. Lisette Alene, le chef de service des relations publiques de Mballa II l'avait remarqué. C'est cette dernière qui va lui demander de faire le casting pour le lancement de la nouvelle chaîne commerciale qu'on voulait lancer à Douala. Elle passe avec succès ce test. 20 ans, elle fête son anniversaire avec une flamme qui brûle dans son cœur : donner davantage au public qui a fait d'elle l'icône de l'animation radio".

Sandrine Tonlio

Auteur : infos sur l'auteur | contactez l'auteur
Définition précédente : Guillaume Oyono Mbia Définition suivante : Julius ESSOKA