Camerfeeling
Camerfeeling lance sa première radio 100% culture. News and Culture from Cameroon.

- SOCIETE


Info

M. LE PRÉSIDENT, SORTEZ DE LA TOUR D'IVOIRE !

23/01/2015 - Lu fois
  • Note moyenne : 2.00/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.0/5 (2 notes)

 

Il y'a de grands mensonges, de la manipulation et du flou sur la question de la lutte contre Boko Haram au Cameroun et au Nigeria.

Je ne veux pas en être complice. C'est mon devoir et celui de l'ensemble des journalistes africains, des citoyens engagés et des esprits éclairés de dire la vérité et d'exiger toute la lumière, dans le respect des limites du secret défense, mais dans un impératif de construction d'une unité nationale sur des bases sincères.
Il ne faut pas faire croire aux camerounais que la seule ardeur patriotique suffit. C'est faux !

Le Chef de l'Etat ne peut rester dans la tour d'Ivoire du Palais de l'Unité et laisser aux citoyens le soin d'organiser des marches, engager des actions de soutien et voir des acteurs politiques se rendre dans l'Extrême-Nord, sans tenir des conseils de guerre et tenir ce qui est prévu par les textes, un Conseil de Sécurité Nationale.

Pourquoi fermer les portes du Palais de l'UNITE aux leaders de l'opposition, aux forces vives autorisées et compétentes ?

Pourquoi humilier le rôle de l'Opposition en limitant les poignées de main à une rapide cérémonie de présentation des vœux ?

Adamou Ndam Njoya sera le traître bamoun de service, Jean Jacques Ekindi, le chasseur emplumé de lion limité à son Douala natal, Ni John Fru Ndi sera l'anglo-bami trublion, après avoir fait le détour de la cérémonie de parade. NON ! Ce Cameroun doit être jeté aux poubelles de l'Histoire. Notre destin commun.

Ce Palais a été construit par Ahmadou Ahidjo avec les fonds de notre pétrole et de nos produits de base. Il est la maison de tous, notamment en temps de crise. Vous en avez les clés et non la propriété ! Nous devons y venir pour parler de cette guerre bizarre. Nous devons comme vos émissaires du monde entier y venir parler de NOUS !

Partout en Afrique, les Chefs d'Etat à travers leurs comptes Facebook, nous font le compte-rendu des audiences avec le pays profond. ET NOUS ? 
Je m'insurge contre ce mépris du peuple dans le seul secret de la relation hiérarchique, entre le Chef et le Ministre de la Défense.

Nous sommes engagés aux côtés de nos Forces de Défense. Nous soutenons leur bravoure. Mais il n'est pas question de rester sourd, aveugle et muet face au flou, au solo et à la politique du fait accompli. Le fait du Prince d'un autre temps, qui ne correspond pas aux promesses de la République exemplaire.

Nous continuerons les actions de soutien et de solidarité, tout en restant vigilants et fermes sur les principes.

C'est pourquoi, le 28 février prochain, je serai aux côtés des camerounais de l'intérieur et de la diaspora, qui commémoreront la mémoire des jeunes victimes de février 2008, morts pour un Cameroun démocratique, uni dans les valeurs et pluriel dans les idées.

Abdelaziz Moundé 
 



 

Auteur : infos sur l'auteur | contactez l'auteur
Partager cette brève scoopeo : Partager cette brève | | facebook : Partager cette brève |
Partager les dernières brèves Netvibes : Partager les dernières brèves | iGoogle : Partager les dernières brèves | My Yahoo : Partager les dernières brèves |